• Accueil
  • Le tutorat en alternance et en apprentissage

Le tutorat

Le tutorat en alternance et en apprentissage

Le Maître d'Apprentissage - formations en alternance

Qu’il s’agisse de contrat de professionnalisation ou d’apprentissage, le tuteur ou maître d’apprentissage est un acteur important pour l’apprenti(e). Charger de former, de partager des savoirs faire et des techniques, il est indispensable à l’acquisition d’une expérience professionnelle et de compétences liées au titre préparé par l’OF-CFA.

Maître d'apprentissage ou tuteur

Le premier se retrouve uniquement dans le cadre d’un contrat d’apprentissage et le second au sein d’un contrat de professionnalisation. Un maître d’apprentissage est obligatoire pour un apprenti, tandis qu’il n’est facultatif pour un alternant en contrat pro, bien qu’il soit encouragé par les accords de branche.
Les missions sont les mêmes pour ces deux acteurs : accueillir, aider, informer, guider le salarié, veiller au respect de son emploi du temps, s’assurer de la mise en œuvre des actions de professionnalisation et participer à l’évaluation du suivi de la formation au sein de l’OF/CFA via le livret de liaison du centre de formation ou CFA.

Les conditions

Pour être maître d’apprentissage un salarié doit posséder un diplôme ou un titre relevant du domaine professionnel correspondant à la finalité du diplôme ou du titre préparé par l’apprenti et justifier de deux années d’exercice d’une activité professionnelle en relation avec la qualification visée par le diplôme ou le titre préparé. Il doit également posséder trois années d’exercice d’une activité professionnelle en relation avec la qualification visée par le diplôme ou le titre préparé (et autres conditions fixées par l’article R.6223-24 du Code du travail). Un maître d’apprentissage ne peut suivre plus de deux apprentis et un redoublant. Enfin cette fonction peut être occupée par le chef d’entreprise ou un salarié de l’entreprise.
Du côté du tuteur, il s’agit soit du chef d’entreprise soit d’un salarié désigné par celui-ci. Dans tous les cas le tuteur doit être volontaire et justifier d’une expérience professionnelle de deux ans minimum dans la qualification en rapport avec l’objectif de formation visée. . Lorsqu’il s’agit d’un salarié de l’entreprise , le tuteur ne peut suivre plus de trois alternants.